lundi, août 15, 2022
AccueilFootballAu Qatar, l'arrivée attendue de Lionel Messi au PSG ne suscite, pour...

Au Qatar, l’arrivée attendue de Lionel Messi au PSG ne suscite, pour l’instant, qu’un faible écho

Ce lundi matin, le départ en larmes de Lionel Messi du FC Barcelone n’occupait qu’une petite « oreille » sur la une du quotidien anglophone Qatar Tribune, qui privilégiait, entre autres, l’assistance humaine offerte à la Grèce par le petit émirat gazier pour combattre les incendies qui la touchent.

« On est loin de toute l’effervescence parisienne, nous rapporte un diplomate occidental installé dans le Golfe. Pour l’instant, au Qatar, c’est un non-événement ». En ouverture de ses pages sportives, le Qatar Tribune évoque la fin des JO de Tokyo et le retour de ses trois athlètes médaillés (dont deux en or) du Japon. Puis viennent du cricket, d’hippisme, le Grand Prix moto de Styrie, les 40 ans de Roger Federer et, enfin, l’émouvante conférence de presse tenue dimanche par la star argentine, au moment de quitter le Barça, où il a passé 21 ans.

« Le PSG est davantage une affaire privée de l’émir du Qatar qu’un joyau national »

Un diplomate occidental installé dans le Golfe

L’article reprend l’agence de presse allemande DPA. D’autres journaux traitent le sujet, toujours avec la production d’agences étrangères, en mentionnant les contacts de la star argentine avec le PSG, détenu par le fonds qatarien QSI depuis dix ans. Mais sans aucun emballement. Sur son fil Twitter, l’agence locale Qatar News Agency (QNA) n’offre pas plus d’informations ou de relais, ce lundi, à une prochaine arrivée de Messi à Paris. Son dernier message concernant le Barça et un joueur argentin, lundi soir, évoque la blessure au mollet de Sergio Agüero, recrue du club catalan.

« Le PSG est davantage une affaire privée de l’émir (Tamim ben Hamad al-Thani) qu’un joyau national, poursuit cette source diplomatique occidentale. On a vraiment l’impression que le club est l’objet du prince. » Depuis la fin de la grande fête musulmane de l’Aïd il y a près de trois semaines, la petite péninsule, écrasée de chaleur, est également plongée dans une classique torpeur aoûtienne, dans une période où de nombreux Qatariens sont en congés, comme ailleurs. Si la venue de Messi à Paris se concrétise, un réveil aura peut-être lieu.

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires