lundi, août 15, 2022
AccueilCyclismeBen O'Connor dompte les éléments et la 9e étape à Tignes, Tadej...

Ben O’Connor dompte les éléments et la 9e étape à Tignes, Tadej Pogacar reste en jaune

Première de rêve pour Ben O’Connor ! L’Australien d’AG2R Citroën a dompté la dantesque 9e étape du Tour de France 2021, dimanche 4 juillet, pour lever les bras à Tignes. Néophyte sur la Grande Boucle, le coureur de 25 ans s’est également replacé au classement général, dont il occupe désormais la deuxième place. Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Emirates) a conservé son maillot jaune.

Avec cinq cols au menu de cette dernière étape avant le premier jour de repos de ce Tour, le programme était dense pour le peloton. Mathieu van der Poel et Primoz Roglic n’ont pas eu à s’infliger les ascensions alpestres dominicales : les deux hommes avaient choisi de se retirer au matin de cette 9e étape, la tête déjà tournée vers les Jeux olympiques.

Le début d’étape a été très animé : plus d’une quarantaine de coureurs se sont retrouvés à l’avant au pied du col des Saisies, presque autant que dans le groupe maillot jaune. Au fil de l’ascension et des tentatives de chacun, un nouveau groupe de cinq coureurs s’est formé autour notamment de Nairo Quintana (Arkea-Samsic). Ils ont abordé ensemble le terrible col du Pré (hors catégorie) qui a vu le groupe passer de quarante coureurs à cinq, puis de cinq à trois. Sergio Higuita (EF-Nippo) et Ben O’Connor (AG2R Citroën) ont rejoint Quintana, parti récupérer le maillot à pois au sommet. 

Le col du Pré et le Cormet de Roselend passés, le duo colombien a tenté de fausser compagnie à O’Connor dans la descente. L’Australien a recollé avant d’aborder l’ultime difficulté de la journée : la longue ascension vers Tignes. 21 kilomètres à avaler pour rejoindre la station alpine, avec déjà plus de 120 kilomètres dans les jambes. Premier à s’échapper, premier à craquer. Quintana a été lâché dès le début de la montée. Après avoir décramponné un premier Colombien, O’Connor a lâché le second à 17,5 kilomètres de l’arrivée. 

Plus fort que la pluie et le vent, plus fort qu’Higuita et Quintana, Ben O’Connor s’est envolé vers sa deuxième victoire sur un Grand Tour, après la 17e étape du Tour d’Italie 2020. Solide sur le Critérium du Dauphiné (8e) et le Tour de Romandie (6e), O’Connor effectue au passage une folle remontée au classement général. 14e dimanche matin, à 8 minutes et 13 secondes de Pogacar, il s’est hissé jusqu’à la deuxième place, flirtant même virtuellement avec le maillot jaune. 

Cette éventualité n’a pas fait paniquer le Slovène, serein dans le groupe des favoris. Esseulé sans équipier dans la montée finale, Pogacar s’est montré patient, à l’affût des attaques. Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers) a voulu tenter sa chance, la sanction a été immédiate. Pogacar a contré, laissant encore une fois ses rivaux dans son rétro. Comme samedi lors de sa démonstration au Grand-Bornand, le tenant du titre a un peu plus accentué son avance, à la veille de la journée de repos. Seul Ben O’Connor (+2’01 »), grâce à sa formidable étape, pointe désormais à moins de cinq minutes de Pogacar.

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires