lundi, août 15, 2022
AccueilCommentairesAccident de chasse : le « risque zéro n’existe pas » pour...

Accident de chasse : le « risque zéro n’existe pas » pour le président des chasseurs des Vosges

(photo d’illustration)

Après la mort d’une randonneuse dans le Cantal le samedi 19 février dernier, le président de la fédération des Chasseurs des Vosges, Frédéric Tissier revient sur les règles de sécurité. Il déplore l’image négative de la chasse diffusée par les médias.

Le samedi 19 février dernier, une randonneuse de 25 ans est décédée dans le Cantal, touchée par une balle perdue. L’auteure du coup de feu est une jeune fille de 17 ans qui effectuait une battue aux sangliers. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire. La jeune fille de 17 ans, auteure du coup de feu, a été placée en garde à vue dimanche 20 février. Elle doit être déférée devant un magistrat ce mardi.

« Le risque zéro n’existe pas, l’erreur est humaine »

Après ce dramatique accident, le président de la fédération des Chasseurs des Vosges, Frédéric Tissier, est revenu pour Vosges Info, sur les règles de sécurité. Il explique, que « le risque zéro n’existe pas, l’erreur est humaine ».

Il rappelle que les chasseurs qui utilisent des armes ont tous reçu des formations de sécurité. « Les règles de sécurité sont extrêmement strictes. Pour toute organisation d’une battue de chasse, il y a de nombreuses obligations, avec des consignes à respecter pour tous les participants » explique-t-il. La pratique de la chasse est très encadrée.

« Il faut absolument qu’on arrive à un partage de la nature »

« Pour les participants, il y a de nombreuses règles. Il faut porter des couleurs fluorescentes, il y a l’obligation d’un pancartage avec l’inscription « Chasse en cours » pour signaler aux promeneurs la présence des chasseurs. Il faut absolument qu’on arrive à un partage de la nature » poursuit Frédéric Tissier.

Comment les chasseurs obtiennent-ils leur permis de chasse ?

L’accident dans le Cantal pose aussi des questions sur les conditions de délivrance du permis de chasse. Pour le président de la Fédération départementale des chasseurs des Vosges, Frédéric Tissier, le permis de chasse est lui aussi très encadré. Trois conditions sont à remplir pour pouvoir se présenter à l’examen : avoir 15 ans révolus, fournir un certificat médical et une attestation sur l’honneur certifiant que le candidat n’est pas inscrit au Fichier National des Personnes Interdites d’Acquisition et de Détention d’Arme.

Pour passer l’examen, il faut depuis 1989, passer une formation auprès de la Fédération départementale de chasse. « Elle se décompose en une partie théorique et une partie pratique. » explique-t-il.

Pour la théorie, les candidats doivent avoir des connaissances sur la réglementation, les armes et la faune. Au niveau de la pratique, les candidats doivent passer plusieurs épreuves lors de l’examen. Ils sont évalués sur un parcours avec une arme. « Ils doivent par exemple savoir la transporter en toute sécurité ou encore tirer sur des cibles en toute sécurité. » poursuit le président des chasseurs des Vosges.

Il regrette que les médias véhiculent une image négative de la chasse suite à cet accident.

C.K.N.

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires