jeudi, mai 19, 2022
AccueilActualitéle meurtre de Maëlys ou l'inépuisable quête de vérité

le meurtre de Maëlys ou l’inépuisable quête de vérité

RÉCIT – La disparition de la fillette avait entraîné la justice, mais aussi tout un pays, dans la traque haletante de son bourreau. Presque cinq ans plus tard, Nordahl Lelandais comparaît aux assises de Grenoble.

C’est un face-à-face dans l’obscurité d’une berline noire, un soir d’été, entre un bloc de 1,83 m, 84 kilos et le corps chétif d’une enfant de 1,30 m et 28 kilos. Le premier est sujet à «une dangerosité criminologique extrêmement importante», diront les experts. La seconde, blottie contre la portière, s’est laissée leurrer par la ruse et les promesses d’un inconnu. La partie est inégale. Maëlys de Araujo n’avait aucune chance. Voilà bientôt cinq ans que la France a été saisie d’émotion après la disparition de la fillette de huit ans lors d’un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. À partir de lundi, Nordahl Lelandais comparaît devant la cour d’assises de l’Isère, à Grenoble pour l’enlèvement, le meurtre et la séquestration de l’enfant, ainsi que l’agression sexuelle de deux petites-cousines. Déjà condamné pour le meurtre d’Arthur Noyer l’an passé, le maître-chien s’était barricadé derrière les murailles de «sa» vérité.

Lorsque les gendarmes arrivent à la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires