lundi, octobre 3, 2022
AccueilCyclismeretour sur une édition 2021 riche en émotions avec le triomphe de...

retour sur une édition 2021 riche en émotions avec le triomphe de Tadej Pogacar

Publié le 19/07/2021 12:04

Mis à jour le 19/07/2021 12:04

Durée de la vidéo : 9 min.

franceinfo

Article rédigé par

J. Longchampt, G. Naboulet, T. Guéry, O. Gardette, M. Canelle, F. Levasseur, M. Lelièvre, S. Deleu, J. Notario, Y. Kadouch, S. Khaldoun –

franceinfo

France Télévisions

Pour la deuxième fois, Tadej Pogacar a remporté le Tour de France. L’édition 2021 a vu le retour d’une foule passionnée au bord de la route et une compétition intense.

Le passage des coureurs a suscité un vif intérêt des foules présentes au bord de la route tout au long de la compétition. Cette année, les cyclistes ont renoué avec la fièvre estivale d’un public survolté. Le Tour de France retrouve des couleurs : trois semaines de ferveur et d’insouciance sur le bord de la route. Une 108e édition dynamitée dès les premiers coups de pédale par un homme, Julian Alaphilippe, avec son maillot arc-en-ciel sur le dos. C’est l’unique victoire tricolore de cette édition. Mathieu Van Der Poel, de son côté, a réussi là où son grand-père, Raymond Poulidor, avait échoué.

Dans le sommet des Alpes, les caprices du ciel s’étaient invités en plein mois de juillet et la température était fraîche. Avalanches d’accidents spectaculaires, de chaos, et surtout, la fameuse pancarte « Allez Opi-Omi », qui a déclenché une chute géante chez les coureurs. Cette édition 2021 a été très dense et rythmée. Quant au grand vainqueur, Tadej Pogacar, il a réussi un exploit, mais des questions entourent son sacre. « Je veux retenir de lui la jeunesse, sa fraîcheur et je dirais aussi sa simplicité. Il est hyper doué, il peut gagner un contre-la-montre en montagne et il reste un champion accessible. On ne mesure peut-être pas encore que c’est l’avènement d’un grand champion. Il y a de la suspicion et des critiques, pour l’instant, je veux croire au jeune champion. Lorsqu’on gagne deux Tours de France à 22 ans, on rentre dans le gotha des grands », estime Jean-Paul Vespini, journaliste spécialiste du cyclisme, invité du 23 heures de franceinfo.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires