lundi, octobre 3, 2022
AccueilCyclismele défi fou de Lachlan Morton, qui court les étapes juste avant...

le défi fou de Lachlan Morton, qui court les étapes juste avant le peloton

Le cycliste australien Lachlan Morton en 2019. (DANIEL KALISZ / VELO / GETTY IMAGES)

Là, vous ne pouvez cacher votre déception. Vous vous dites : les Bleus viennent de prendre la porte de l’Euro, on aurait voulu qu’on nous parle d’exploit, du Tour qui vibre pour la qualification, et on nous sort un nom inconnu au bataillon : Lachlan Morton. Comme le public du Tour de France, vous ne savez pas qui c’est. Et c’est normal. Parce que Lachlan Morton n’est pas engagé officiellement sur le Tour de France. Il est pro, mais son équipe ne l’a pas sélectionné. Ça arrive. Comme une élimination à l’Euro, ça arrive.

Et là, vous avez deux solutions. Soit vous attendez, dépité, la prochaine occasion, soit vous choisissez de vivre vos rêves. C’est ce que le coureur australien de 29 ans, amateur de défis extrêmes, fait en ce moment. Il n’a pas été pris mais il y est, sur la route du Tour. Il devance les coureurs de plusieurs heures, et il y est seul, sans assistance, sans équipiers, sans mécanos, sans personne pour l’emmener sur l’étape d’après. Juste lui et son défi fou : arriver avant le Tour de France sur les Champs-Elysées.

Lachlan Morton nous ramène au cyclisme d’un autre temps, au sport d’un autre siècle. Il pédale donc aujourd’hui entre Redon et Fougères, c’est l’étape du jour : il n’a pas raté le Tour, finalement, il le devance. Avec lui : un réchaud, un matelas et un duvet.

KM 550 – After setting up camp – which consists of an inflatable sleeping pad, sleeping bag and a bivy – Lachlan enjoyed beans and sausages with a baguette while he listened to music and watched the water flow in the river that runs by his campsite.

Bonne nuit

: @rapha pic.twitter.com/7ihrd7kxsU

— EF Pro Cycling (@EFprocycling) June 27, 2021

Avec ses cheveux bouclés son maillot rose ses convictions, son rêve fou et sa moustache de D’Artagnan, Lachlan Morton n’est pas en train d’écrire la petite histoire dans la grande, non il n’écrit pas l’histoire, il nous récite une épopée, une incroyable épopée du Tour de France. Et il fait ça pour la bonne cause : son projet The Alt Tour génère des dons pour fournir des vélos aux enfants défavorisés. Et ça, c’est encore plus joli qu’une qualif en quarts de finale.

A lire aussiSujets associés

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires