dimanche, octobre 2, 2022
AccueilFootballChevtchenko (Ukraine) après la victoire contre la Suède à l'Euro : « Personne ne...

Chevtchenko (Ukraine) après la victoire contre la Suède à l’Euro : « Personne ne voulait abandonner »

Andreï Chevtchenko, sélectionneur de l’Ukraine, après la qualification pour les quarts de finale contre la Suède (2-1 a.p.) : « Artem (Bessiedine, blessé par une intervention très dangereuse de Danielson durant la prolongation) va passer des examens avec nos médecins. C’est une blessure sérieuse. On est très inquiets pour lui, on espère que les ligaments ne sont pas touchés. Il y a autant de joueurs sonnés ou blessés en fin de rencontre (Krafth, Berg, Bessiedine, Iarmolenko, Krvitsov, Bezus…) parce que personne ne voulait abandonner, tout le monde voulait se qualifier.

« Leur banc vaut probablement trois fois l’équipe d’Ukraine »

Andreï Chevtchenko, à propos de l’Angleterre

On va essayer de bien récupérer. On a un avion pour Rome (où l’Ukraine affrontera l’Angleterre en quarts, samedi) demain vers 16 heures et on s’entraînera là-bas. L’Angleterre est une équipe très bien organisée. Elle a son propre style. Il faudra qu’on sache bien défendre sur les côtés et en zone. J’ai quasiment vu tous les matches de l’Angleterre, à part aujourd’hui bien sûr (victoire contre l’Allemagne, 2-0), puisque nous préparions notre match. C’est vraiment dur de marquer contre l’Angleterre, elle est très bien organisée. Leur banc vaut probablement trois fois l’équipe d’Ukraine. Mais on va élaborer une stratégie. Tout est possible. »

Olexandre Zintchenko, défenseur de l’Ukraine : « Je tiens à dédier cette victoire à Artem (Bessiedine, blessé au genou par Danielson, 98e). C’est très dur pour lui car il a déjà vécu des moments difficiles (une suspension d’un an pour dopage en 2020). J’ai joué comme piston gauche aujourd’hui mais peu importe la position qu’on occupe, il faut savoir aider son équipe quel que soit l’endroit où l’entraîneur vous aligne. Je fais toujours tout mon possible et même ce qui est impossible quand je suis sur le terrain.

« J’ai montré à ceux qui nous critiquent, même si la majorité nous supporte, qu’on avait besoin qu’ils nous soutiennent »

Quant à ma célébration (il a couru en mettant son index sur sa bouche, comme pour faire ses détracteurs, après son ouverture du score d’une volée du gauche, 27e), c’est parce qu’on a reçu beaucoup de critiques après nos trois premiers matches. Certaines étaient méritées évidemment. Mais j’ai voulu montrer à ces gens qu’il fallait rester calme. On travaille dur, on a rempli notre mission, on a écrit l’histoire en se qualifiant pour les quarts de finale. J’ai montré à ceux qui nous critiquent, même si la majorité nous supporte, qu’on avait besoin qu’ils nous soutiennent. »

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaires